*

Facebook

09-Le rapport humain

Selon Andréanne, pour être un bon vété­ri­naire, il faut peut-être aimer plus les humains que les ani­maux. Les rap­ports humains sont effec­ti­ve­ment au centre de l’exercice du métier. Pour beau­coup d’étudiants, la dimen­sion humaine est une des plus grandes sur­prises quant à la réa­lité du métier de vétérinaire.